PETIT HISTORIQUE DU COURS DUPANLOUP

 
 

 

I. LE COURS DUPANLOUP

Le Cours Dupanloup fut fondé en 1904 par Madame Demaizière et les Dames de Saint‒Maur. Il s’établit à partir de 1921 à Boulogne‒Billancourt dans l’ancien palais du Grand Duc Paul.

Les maîtresses charitables du Saint Enfant Jésus (connues sous le nom de Dames de Saint‒Maur) avaient été fondées par le bienheureux Nicolas Barré, au 17ème siècle. Cette congrégation, fondée pour enseigner aux jeunes filles les plus pauvres, eut à surmonter les épreuves du temps de la Révolution, puis l’expulsion des congrégations. C’est ainsi que le Cours Dupanloup prit la suite, en 1904, du Pensionnat Jumilhac, lui‒même créé en 1826 tout près de la maison‒mère de la rue de Saint‒Maur (rue de l’abbé Grégoire, Paris 6e).

Madame Demaizière, ayant dû quitter en 1904 le Pensionnat Jumilhac lors de l’expulsion des congrégations, n’hésita pas à prendre l’habit séculier pour continuer sa mission d’enseignement avec quelques élèves. Cette fondation, commencée très modestement en 1904, prospéra bientôt, prenant le nom de Monseigneur Dupanloup (célèbre évêque d’Orléans dont Mme Demaizière appréciait beaucoup les écrits pédagogiques), et s’établit rue d’Assas, puis dans le très beau collège de l’Assomption (hélas disparu), à Auteuil : c’était un établissement de filles avec un internat.

En 1921, le Cours Dupanloup vint s’établir à Boulogne, dans ce qui avait été le palais de la princesse Zénaïde Youssoupov et du Grand‒Duc Paul. Dans le cadre de ces bâtiments, les activités du Cours Dupanloup se développèrent beaucoup et un grand bâtiment, le nouveau palais, put être construit entre 1927 et 1930. Jusque vers 1928, les classes primaires étaient établies dans les villas de la Sapinière, rue des Pins, où elles avaient succédé à la célèbre école de musique Niedermeyer (où étudia Gabriel Fauré). Pendant la guerre, il fallut s’éloigner de Boulogne.

En 1946, le Cours Dupanloup, toujours un établissement de filles avec un encadrement de religieuses, put reprendre ses activités dans les bâtiments de Boulogne. Son évolution se poursuivit jusqu’à l’importante mutation effectuée en 1978, date où le Cours Dupanloup devint un établissement mixte Ecole et Collège Dupanloup.

Désormais il assure les classes de la maternelle à la troisième. En 1980‒1982, les soeurs confièrent la direction à des laïcs : pour l’école en 1980 avec la nomination de Mme Fauquet assistée par soeur Marie‒Pascale ; pour le collège en 1982 avec M. Trévinal qui remplaça soeur Stanislas. En 1992 fut créée la "Communauté Scolaire Saint‒Jean‒Baptiste de Boulogne" regroupant Dupanloup, Notre‒Dame, Saint‒Joseph du Parchamp, Saint‒Alexandre et Saint‒François d’Assise. Les soeurs laissèrent, en 2000, la tutelle de l’établissement à l’évêché de Nanterre. La direction actuelle est assurée par M. Grimaud (Ecole) et M. de Chermont (Collège).

II. LES BATIMENTS

Le Grand Duc Paul Alexandrovitch de Russie était l'oncle du Tsar Nicolas II. Il loua en 1903, puis acheta en 1906 l'ancien palais (devenu le bâtiment principal du Cours Dupanloup), qui avait été la demeure de la princesse Zénaïde (née Narychkine, épouse de Boris Youssoupov, chambellan du tsar) ; ce merveilleux bâtiment avait été construit vers 1863 pour la princesse Zénaïde (l’architecte est inconnu) et est mentionné dans les Mémoires de son arrière‒petit‒fils le prince Félix Youssoupov (celui qui tua Raspoutine), qui y séjourna enfant avant d’habiter plus tard rue Gutenberg ; le Grand Duc Paul y ajouta en 1906 une magnifique rotonde (architecte Bersia‒Tourette) et un jardin d’hiver, formant un ensemble remarquable qui est référencé par la ville.

Par la suite, en 1921, la Société constituée pour gérer la Princesse Paley, l'ensemble de sa propriété de Boulogne, le palais et ses dépendances, et le grand jardin, alors dans tout son éclat, qui les entourait. Le Cours Dupanloup s’y installa, tout en gardant dans certaines salles le décor de l’époque des princes russes.

En 1910, le Grand Duc Paul acheta trois villas, la Villa Blanche, la Villa Rouge et la Villa Gutenberg (disparue), aux 1, 2 et 3 boulevard d'Auteuil, pour le prix de 375 000 francs. La Villa Blanche avait été construite avant 1869 par Edmond de Joly, architecte et propriétaire du terrain. La Villa Rouge appartenait aux Bouwens van der Boyen, une famille de peintres et d’architectes.

De 1948 à 1949, la Villa Blanche fut agrandie afin de mieux loger l'école ménagère qu'elle abritait depuis 1935. Elle abritait aussi les classes terminales et les secondes. Une reconstruction complète de la Villa Blanche a été entreprise de 2014 à 2016 ; ce chantier de 840 m2 comprend 8 classes (dont 6 classes de 3ème), 4 bureaux et l'aumonerie du collège ; le bâtiment, dont seuls les murs de façade ont été conservés, est conforme aux nouvelles normes de sécurité et accessible aux handicapés.

L’annexe du lycée, adjacente à la Villa Rouge, fut construite en 1995.

A partir de 1921, le Cours Dupanloup acheta plusieurs villas le long de la rue Gutenberg, notamment la Villa des Violettes (avec ses deux tourelles d’escalier), la Villa des Buissonnets (classes maternelles actuelles), la Villa des Abeilles et la Villa Saint‒Michel (toutes deux disparues) ; c’est là que fut entrepris en 1968 la construction du bâtiment du primaire. La Villa des Violettes appartenait en 1865 à Louise Darcet, veuve du sculpteur Pradier ; ses dépendances servirent plus tard d’atelier au peintre Théodore Gudin, ami de la princesse Zénaïde, puis aux sculpteurs Auguste Bartholdi et Paul Troubetzkoy. La Villa Saint‒Michel avait été achetée par le peintre espagnol Daniel Vierge, qui y mourut.

En 1970, une nouvelle chapelle fut construite. La vaste chapelle des soeurs avait été détruite en 1969 car en mauvais état ; elle était ornée de fresques de Marcel Caud et son orgue, sur lequel avait joué Renée Nizan, fut démonté.

En 2003 on éleva un nouveau préau, avec une magnifique charpente en bois, et on restaura les boiseries du Grand Salon (devenu CDI depuis 1978). En 2012 le très beau plafond du bureau du directeur du collège a été également mis en valeur.

Un livre retraçant de façon précise l’histoire du Cours Dupanloup et de ses bâtiments entre 1904 et 2004 a été écrit en 2005 par Patrice Assouad. Les notes ci‒dessus en proviennent.

 


 
 
© Dupanloup. 4, avenue Robert Schuman, 92100 Boulogne - webmaster@dupanloup.net