Le mot du directeur

 
 

Accueillir, croire, espérer, s’émerveiller

Prenons soin de notre jeunesse, de nos familles, de notre communauté



Le directeur

Tu ne connaissais que mon masque, voici mon visage.
L’épidémie a révélé notre fragilité, mais aussi notre immense fraternité. Nul n’est à l’abri de la peur, de la résignation, du découragement ou de la lassitude. Mais notre espérance n’en finit pas de nous saisir, de nous rattraper, de nous porter vers l’autre, vers l’enfant ou vers les plus fragiles. Une humanité et une espérance que nous cachons avec pudeur sous nos déguisements et nos masques. Nos visages sont plus beaux que le masque qui les couvre.

Ce curieux virus n’a pas étouffé notre créativité, notre enthousiasme, notre solidarité, ou notre grandeur d’âme. Nous l’avons prouvéensemble durant cette année singulière durant laquelle nous avons affronté le risque, le danger, la peur, la maladie et les deuils.

Le projet d’établissement mis en œuvre à Dupanloup puise sa vitalité dans notre héritage centenaire et dans le dynamisme des équipes et de notre communauté.

Exigence, bienveillance et émerveillement
Notre mission, notre devoir, notre vocation, notre rôle de parents, d’éducateur ou d’enseignants nous imposent de faire rayonner notre envie de transmettre. Il n’y a pas d’incompatibilitéentre les exigences fondamentales et la promotion d’une école de l’émerveillement, une école du projet, une école vivante, animée, spectaculaire et surprenante.

Un monde complexe
Les réformes successives, les évolutions numériques et les situations de crise nous bouleversentet font vaciller nos convictions. Ellesnous interrogent intimement sur le sens que nous donnons à nos existences.

Une vocation
Mais nos sources de la foi chrétienne, nos traditions éducatives et notre vocation à être éducateur, enseignant ou parent nous engagent à transmettre à nos enfants des trésors de sens et d’Espérance.

Une école accueillante
Une école de l’hospitalité, comme le soulignait Saint Paul « n’oubliez pas l’hospitalité, car c’est grâce à elle que quelques-uns parmi nous, accueillirent des anges ». Une école inclusive, une école du dialogue avec les enfants, mais aussi avec les parents, une école de la rencontre et de l’échange. Efforçons-nous de «Faites grandir chacun selon son génie»écrivait Nicolas Barré.
Une école de l’hospitalité, c’est celle dans laquelle chacun des membres de la communauté parent, enfant, éducateur, professeur se sent reconnus et aimés.

Bien-être et qualité de vie
Vouloir le bonheur de l’autre est une démarche globale, positive et engageante pour chacun des acteurs de notre communauté. Efforçons-nous de développer une culture de l’attention, de la parole et de la confiance.
L’environnement et les conduites éco-responsables sont essentiel pour les enfants que nous accueillons.
Nos cours, nos classes, notre restauration ou nos espaces verts doivent favoriser le bien-être et l’attachement à Dupanloup.
Nous poursuivons notre programme de rénovation et de modernisation de nos locaux, en respectant notre héritage et l’historique des bâtiments référencés au patrimoine de Boulogne. Depuis 10 ans, nous nous efforçons de réhabiliter notre patrimoine immobilier, de le rendre accessible à toutes les formes de handicap. Nous veillons également au bien-être des enfants et des personnels par des travaux d’isolation phonique et thermique, des plantations, des préaux, de nouvelles cours de récréation, un nouveau restaurant…

Partageons notre fraternité, notre joie, notre bonheur.

« Allez, l'heure de votre prière est finie, mais non celle de bien faire. Soyez joyeux, toujours joyeux ! Soyez bons si vous le pouvez » (Saint Philippe Néri)

Dupanloup n’est pas seulement une école privée, c’est avant tout une école catholique.Nous avons l’enracinement, la détermination et les ressources pour partager avec la communauté notre Foi.

Une co-éducation indispensable
La relation Ecole-Parent doit être une relation de confiance qui nous permettra de nous mobiliser ensemble pour donner aux jeunes qui nous sont confiés des réponses cohérentes et raisonnables. Aimons ce qui plait aux jeunes et les jeunes aimeront ce qui nous plait. Amusons-nous avec eux et apprécions ces nouveaux environnements et modes de vie qui nous bousculent, nous fascinent, nous inquiètent et nous attirent.

« Ici, avec vous, je me sens bien. Ma vie, c’est vraiment être avec vous » Jean Bosco

Il nous faut partager notre savoir, nos connaissances, nos doutes ou nos questions fondamentales pour les aider à construire leur réflexion personnelle, leur liberté et leur bonheur. Cultivons la patience, l’audace, l’attention, la charité la générosité et la passion. Une large invitation à prendre soin de notre jeunesse.

Les situations de crise se succèdent. Nous portons tous des cicatrices de nos blessures de vie. Ces crises nous diront qui nous sommes, elles réveilleront notre courage, nos ambitions et notre humanité. Elles nous diront plus tard aussi que nous avons survécu. Elles nous feront grandir.

Prudence et espérance dans la tradition de Jean Bosco et Nicolas Barré nos fondateurs ou encore Saint-Philippe Néri, à qui nous adressons nos prières et nos pensées.

Nous nous devons, au moins pour nos enfants et nos élèves, de ne jamais perdre espoir, d’être solidaires, optimistes, heureux ensemble, fiers de résister et de se réinventer.

Michel GRIMAUD
Chef d’établissement coordinateur de Dupanloup

 

 
 
© Dupanloup. 4, avenue Robert Schuman, 92100 Boulogne - mentions légales - webmaster@dupanloup.net